Logo intersyndical sfp cgt fo cfdtcftc

Hier, a eu lieu un événement violent et dramatique pour des collègues en plein exercice de leur mission.

L’ensemble des organisations syndicales tient à présenter ses sincères condoléances à la famille du collègue décédé et tout son soutien à la vérificatrice agressée.

Au travers de ce drame c’est le collectif DGFiP dans son ensemble qui est meurtri et endeuillé.

C'est l'ensemble des missions liées aux procédures de contrôle, de recouvrement et de contentieux, qui ont pourtant pour objet de faire respecter la loi fiscale, de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales qui s’exercent dans un climat où le consentement à l’impôt se délite et où les discours politiques jettent parfois la défiance sur nos collègues.

Quand le temps sera venu après le recueillement nécessaire, les organisations syndicales demanderont à la Direction Générale l’analyse des conditions ayant conduit à cette odieuse tragédie et les dispositifs à mettre en œuvre pour que tels actes ne se reproduisent plus.

Dans l’immédiat, en signe de respect, l’intersyndicale nationale a décidé de suspendre sa communication nationale de campagne électorale jusqu’à vendredi inclus.

Solidaires Finances Publiques, en proie à une très vive émotion, s’inquiète pour l’ensemble des agents confrontés à un drame inqualifiable, inimaginable et totalement inacceptable.

Pour l’heure, notre organisation syndicale est dans le recueillement et apporte son soutien à la famille de la victime, à notre collègue agressée, aux collègues des services directement impactés et à l’ensemble de la communauté DGFiP.

Le rapport spécial de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale sur l’évasion fiscale est paru ce mardi 15 novembre 2022.

Auditionné en octobre dernier par la rapporteure spéciale en charge de ce dossier, Solidaires Finances Publiques est longuement revenu sur la situation des effectifs à la DGFIP en général et dans la sphère du contrôle fiscal en particulier, sur les conséquences du changement de philosophie du contrôle fiscal et les effets induits de la loi fraude et de la loi ESSOC sur les missions de contrôle et de lutte contre toutes les fraudes, sans oublier les impacts sur les agents notamment en termes de risques psycho-sociaux et en termes de reconnaissance des personnels.

Une actualisation des données par le comité d'évaluation des réformes de la fiscalité du capital en octobre 2022, continue de mettre à mal la philosophie de la politique menée par Emmanuel Macron au cours de son premier quinquennat portant sur :

• la mise en place d'un Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) sur les revenus de l'épargne,
• la suppression de l'ISF,
• la création de l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI),
• la baisse de l'Impôt sur les Société (IS).

Cette troisième parution confirme les enseignements des deux précédents.