Le 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Les violences faites aux femmes se produisent dans toute la société française, y compris dans le monde du travail. 

Ainsi, sur son lieu de travail, 1 Française sur 2 est confrontée à une situation de sexisme ou de harcèlement sexuel. 9 % des violences sexuelles s’y produisent également. Chaque jour, en France, plus de 20 viols ou tentatives de viols se produisent sur le lieu de travail. 

A la Direction Générale des Finances Publiques, les militantes et les militants de Solidaires Finances Publiques sont là pour recevoir, écouter, guider vers les bons interlocuteurs, ou encore aider à entamer des démarches administratives. 

Chacune et chacun d’entre nous, agentes et agents de la Direction Générale des Finances Publiques, quel que soit son positionnement hiérarchique, peut et doit lutter contre ces violences. Nous sommes toutes et tous concernés ! 

Cette année, dès le samedi 19 novembre, et tous les jours suivants, participons aux manifestations et aux actions organisées partout en France. 

En cette journée du 25 novembre, soyons toutes et tous unis, soyons toutes et tous solidaires pour dire stop aux violences faites aux femmes !

 

vignette vss 25nov

 

Pour lire la vidéo, depuis un poste dgfip, clique ici.

 Pour ne rater aucune vidéo, abonne toi à notre chaîne Youtube.

APPEL INTERSYNDICAL FONCTION PUBLIQUE

DANS LA RUE LE 19 NOVEMBRE ET DANS L’ACTION LA SEMAINE DU 25 NOVEMBRE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

Le 25 novembre 2022, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, est l’occasion pour nos organisations syndicales de réaffirmer.

Nos organisations réaffirment leur engagement contre ce fléau subi tant dans le cadre privé qu’au travail.

Dans la Fonction publique, malgré les intentions affichées, les actions en faveur des droits des femmes, les moyens réels mis en place sont très insuffisants. Ils ne permettent pas de faire reculer les violences sexuelles et sexistes dans la sphère professionnelle.

TEXTE D’APPEL À LA MANIFESTATION DU 19 NOVEMBRE 2022 POUR QUE NOS VIES NE SOIENT PLUS CLASSÉES SANS SUITE. #19NOVEMBRE

Le collectif #NousToutes et l’ensemble des associations féministes et organisations syndicales signataires de ce texte appellent tou·tes celles et ceux qui veulent en finir avec les violences sexistes et sexuelles à manifester le samedi 19 novembre 2022 à Paris et partout en France. La mobilisation continuera toute la semaine jusqu’au 25 novembre, date de la journée mondiale de lutte contre les violences à l’égard des femmes.

Contre les violences faites aux femmes,

À LA DGFIP, TOUTES ET TOUS DANS L’ACTION !

 

En France, en 2020 :
• 102 femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire
• 23 hommes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire
• 14 enfants mineurs sont décédés, tués par un de leurs parents dans un contexte de violences au sein du couple.

82 % des morts au sein du couple sont des femmes. Parmi les femmes tuées par leur conjoint, 35 % étaient victimes de violences antérieures de la part de leur compagnon. Par ailleurs, parmi les 22 femmes ayant tué leur partenaire, la moitié, soit 11 d’entre elles, avaient déjà été victimes de violences de la part de leur partenaire.
Au cours de leur vie, environ 14,5 % des femmes et 3,9 % des hommes âgés de 20 à 69 ans subissent des violences sexuelles (viols, tentatives de viol, attouchements du sexe, des seins ou des fesses, baisers imposés par la force, caresses imposées). On estime qu’au début des années 2010, la France comptait environ 125 000 femmes adultes ayant subi des mutilations sexuelles.