Changement d’herbage réjouit les veaux. Changement d’application ne réjouit pas les agents.

Le passage de Topad 2 à Topad Cible est plein de surprises. Le raccordement de l’annuaire DGFiP à Topad Cible a fait disparaître tous les services absorbés lors des fusions diverses et multiples.

Or, ces services absorbés ne sont pas morts, mais seulement en soins palliatifs jusqu’à ce que toutes les opérations les concernant soient terminées. Et suite au NRP, des services en soins palliatifs, il y en a pléthore.

De ce fait, les services absorbants ne peuvent pas travailler sur les services qu’ils ont récupérés en plus de leur portefeuille antérieur.

Pour rectifier le tir, ce sont les services RH qui sont mis à contribution, agent après agent, dans SIRHIUS, avec les délais de batch qui s’ensuivent. Ils n’avaient sans doute que cela à faire. Leur mobilisation permet à leurs  collègues de poursuivre leurs missions.

Cela impacte notamment les SIE, les SIP, les PRS et les SPF, SPFE par le biais du "non-accès" à Cadran, Compass, Téléactes, Hyposcan, etc.

Il est impossible de faire correctement la compta, de même que de réduire les délais de pub des SPF.

Une fois encore la DGFiP n'a pas laissé le temps ni donné les moyens suffisants à nos collègues de l'informatique pour développer et tester correctement l'applicatif avant sa mise en production.

Mesdames et Messieurs nos décideurs, tenez en compte lors de l’analyse des statistiques et des dialogues de gestion.

Votons Solidaires Finances Publiques aux élections professionnelles de décembre 2022